Warning: Constant DISALLOW_FILE_EDIT already defined in /home/clients/cc1b6425718f5ab16b434feb7f75664b/sites/feec.ch/wp-config.php on line 111
Notre Histoire : 192 ans de protection et soutien aux enfants

Historique

Depuis 1829, la Fondation Enfance Emma Couvreu depuis 1829 œuvre dans la région veveysanne à l’accueil, la protection et au soutien d’enfants en danger dans leur développement.
Actuellement, la fondation met la longévité de son savoir-faire et l’expertise qui en découle au profit du développement de prestations contractualisées qui répondent aux besoins de développement de la politique publique de protection de la jeunesse menée par l’Etat de Vaud.
Ces prestations, aussi bien à destination des enfants que de leurs parents, s’appuient sur une actualisation constante de l’état des connaissances des champs professionnels concernés.

Asyle de jeunes filles - Vevey

Malgré l’abondance d’œuvres philanthropiques, aucun établissement n’offre de refuge aux enfants abandonnés à Vevey.

Monsieur Frédéric Couvreu fait partie du comité de l’Asile d’Echichens qui accueille des enfants abandonnés depuis le 18 juin 1828. Le 1er octobre 1828, il parle de l’idée d’ouvrir un établissement équivalent, mais pour jeunes filles, à Vevey à sa femme Emma. Aussitôt, cette dernière, aidées de quelques amies passionnées, décide de former une cellule afin de travailler à la réalisation d’un asile indépendant pour jeunes filles abandonnées. Elles confectionnent divers ouvrages destinés à être vendus au public, dont le produit vient augmenter le contenu de la petite ’’boëte’’ déposée sur la table de travail chaque lundi soir. Elles constituent ainsi un capital de départ certes modeste, mais jugé suffisant.  

Madame Emma Couvreu (1802-1851)
Fondatrice de l’Asyle de jeunes filles de Vevey

TIMELINE

  • 2 décembre 1828

    Un comité de dames, demoiselles et messieurs est formé et peut s’organiser, élaborer un règlement, chercher un local, trouver une gouvernante et distribuer les tâches.

    Les dames s’occupent de diriger la maison, de pourvoir à l’ameublement et au bien-être des fillettes. Elles rédigent les rapports mensuels sur la bonne marche de la maison à l’attention du Comité. Les messieurs se chargent des relations extérieures, de récolter de l’argent et de l’entretien des bâtiments.

  • 11 mai 1829

    Un appartement, loué au rez-de-chaussée de l’Immeuble Marmet (actuelle rue du Torrent), accueille la première fillette. On s’arrête au chiffre de quatre enfants à héberger afin de ne pas surcharger la gouvernante, mais la demande est telle qu’elles seront huit à la fin de l’année.

  • 5 juillet 1830

    Fin décembre 1829, une aubaine sous la forme d’une maison se présente. Située derrière l’Aile, à côté des Bains (Quai de la Buanderie, qui deviendra plus tard le Quai Maria-Belgia), celle-ci est achetée par le Comité. Le 5 juillet 1830, après avoir effectué divers travaux, l’Asile de jeunes filles s’y installe.  

  • 1859

    Asile de jeunes filles.
    Ruelle des Jardins à Vevey

  • 1866

    La maison est à l’étroit, le Comité doit se résoudre à trouver un nouvel endroit.

  • 13 novembre 1866

    Achat d’un terrain "En Chenevières", Monsieur Samuel Késer-Doret est chargé d’établir les plans et de conduire les travaux de la nouvelle maison.

  • 23 septembre 1867 – 30 avril 1966

    26 jeunes filles emménagent à l’avenue de la Prairie 26 à Vevey. La Maison deviendra centenaire et fermera ses portes le 30 avril 1966.

  • 28 novembre 1883

    Par décret du Canton de Vaud, l’Asile des jeunes de filles de Vevey est reconnu comme personne morale.

  • 1902

    L’Asile de jeunes filles en 1902

  • 11 mai 1929

    L’Asile des jeunes filles célèbre son centième anniversaire.

  • 5 juin 1936

    Création de l’Association de l’Asile des jeunes filles de Vevey suite à l’annulation du décret reconnaissant l’Asile comme personne morale. Ceci fait suite à l’introduction du Code civil suisse.

  • 1958

    La philanthropie telle qu’elle se pratiquait au début du siècle s’éteint et ses missions sont peu à peu reprises par l’Etat. C’est dans ce contexte qu’en 1958, la dénomination de l’Asile de Vevey est changée en celle d’Orphelinat des Airelles.

  • 1966

    Achat d’un terrain à La Farraz à La Tour-de-Peilz afin d’y construire une maison d’accueil mixte. Exit les dortoirs, le Comité veut une maison familiale où les enfants auront des chambres individuelles.  

  • 28 septembre 1968

    Ouverture de la Maison d’accueil à l’avenue de la Perrausaz 147.

  • 30 mars 1978

    La Fondation les Clarines, située à Chardonne, est fondée le 30 mars 1978 par l’Association Les Airelles et Madame Nelda Zwahlen, cette dernière ayant légué une partie de ses biens afin qu’un foyer pour enfants soit créé.

  • 2 mai 1979

    L’Association des Airelles fête son 150ème anniversaire et organise une petite exposition rétrospective à la Maison d’accueil.

  • 22 juillet 1986

    Le comité des Airelles décide de séparer juridiquement l’exploitation du home et la gestion de la fortune. Ainsi, la Fondation les Airelles est fondée dans le but uniquement de gérer la fortune de l’institution, l’Association des Airelles gérant l’exploitation de la maison.

  • 28 novembre 2001

    Inauguration de l’Accueil Socio-Educatif de Jour La Villa Saint Martin à la rue des Communaux 10 à Vevey

  • 1er janvier 2002

    L’Association des Airelles est dissolue et absorbée par la Fondation les Airelles.

  • 1er janvier 2008

    Installation provisoire du Foyer les Avants aux Avants sur Montreux

  • 2008

    Les Modules d’Activités Temporaires et Alternatives à la Scolarité Trampoline et Oxygène ouvrent leurs portes

  • Janvier 2015

    Les MATAS Trampoline et Oxygène ainsi que la Direction et l’administration déménagent au Quai Maria-Belgia 10 et 12 à Vevey

     

  • MAISON D'ENFANTS DE PRAMOUSSE

    8 octobre 2015

    Inauguration de la Maison d’enfants de Pramousse à Aigle

  • 1er août 2018

    L’Accueil Socio-Educatif de Jour La Villa Perotti ouvre ses portes à Aigle

  • MAISON D'ENFANTS DE BLONAY

    Eté 2019

    Ouverture de la Maison d’enfants de Blonay à Blonay

  • Eté 2020

    Ouverture du Pôle de compétences socio-éducatives en lien avec la scolarité à La Villa Zina, Boulevard St-Martin 2 à Vevey

  • 1er janvier 2021

    La Fondation les Airelles devient la Fondation Enfance Emma Couvreu depuis 1829 et retrouve son siège social à Vevey tout près de l’endroit où est né l’Asile de jeunes filles

  • MAISON D'ENFANTS LES CLARINES

    Novembre 2022

    La Fondation les Clarines fusionne avec la Fondation Enfance Emma Couvreu depuis 1829

évolution de la fondation jusqu’à aujourd’hui

Note : A partir des années 2000, l’ensemble du développement de la fondation se fait intégralement dans le cadre de la politique publique de protection des mineurs du Canton de Vaud et en délégation de celui-ci sous contrat de prestations.

 28 novembre 2001

L’Etat souhaite développer une nouvelle prestation de protection des mineurs dans le canton et fait appel à la fondation pour le faire dans la région veveysane. Création et inauguration de l’Accueil Socio-Educatif de Jour (ASEJ) La Villa Saint Martin à la rue des Communaux 10 à Vevey. 10 places sont subventionnées par la DGEJ. Depuis le 1er avril 2005, 5 places sont subventionnées par la Ville de Vevey et réservées pour les élèves des écoles veveysannes.

2008

Reprise du Foyer les Avants aux Avants sur Montreux. Cette maison d’enfants était anciennement une institution gérée par la Fondation la Monneresse nommée le Verger. Elle était installée dans le Chablais vaudois et avait dû être déplacée rapidement pour des raisons liées à la sécurité du bâtiment initial.

Ouverture de deux Modules d’Activités Alternatives et Temporaires à la Scolarité (MATAS) : Le MATAS primaire Trampoline aux Avants sur Montreux et le MATAS secondaire Oxygène à Chailly sur Montreux

2015

La Maison d’enfants de Pramousse

La construction d’une maison d’enfants à Aigle, au chemin de Novassalles 1 étant terminée, le Foyer les Avants qui, dans le cadre de la politique socioéducative du canton de Vaud, avait vocation à être une maison régionale du Chablais, y déménage durant l’été. Le 8 octobre 2015, la Maison d’enfants de Pramousse est inaugurée en présence des autorités communales et cantonales.

Quai Maria-Belgia 10-12 – Vevey 

Ayant besoin de plus d’espace en raison de la croissance des activités de la fondation, la direction et l’administration quitte la Maison d’enfants Les Airelles pour s’installer à Vevey au Quai Maria-Belgia 12. Hasard de l’histoire, ces locaux se trouvant ainsi tout près de la 2ème maison de l’Asile de jeunes filles.

Dans le même temps, les MATAS y emménagent également afin de les rapprocher de la direction et de créer une synergie entre les deux équipes.

2017

La fondation achète une villa située en face de la Maison d’enfants de Pramousse à Aigle et la baptise Villa Perotti en hommage à son ancienne propriétaire. Elle y entreprend des travaux afin d’y accueillir un nouvel ASEJ.

Le 1er août 2018, l’ASEJ Villa Perotti est ouvert et accueille 10 enfants de la région d’Aigle.

2019

La DGEJ demande à notre fondation d’ouvrir en urgence une nouvelle maison d’enfants. Un bâtiment est loué au Chemin des Novalles 1 à Blonay. La Maison d’enfants de Blonay ouvre ses portes à la fin de l’été après six semaines d’un travail intense et y accueille 14 enfants. 

2020

Afin de créer un pôle de compétence ambulatoire en regroupant plusieurs des structures ambulatoires de la fondation, celle-ci signe un contrat de bail pour la Villa Zina au Boulevard St-Martin 2 à Vevey et y installe :

  • Le MATAS primaire Trampoline,
  • l’ASEJ La Villa Saint Martin, rebaptisée La Villa,
  • les éducateurs sociaux en milieu scolaire y emménagent durant l’été,
  • les intervenantes familiales,
  • la direction du secteur ambulatoire.

2021

L’évolution rapide de la fondation qui a multiplié et diversifié les prestations qu’elle propose poussent le conseil de fondation et la direction à revisiter son identité juridique et visuelle afin de rendre ses missions et activités plus lisibles pour les personnes extérieures. Dans cette démarche, démarrée en 2020, le choix a été fait de chapeauter l’ensemble des actions de la fondation sous une mission générale identifiable et inscrite dans une perspective historique rattachée à son origine.

C’est ainsi que le 1er janvier 2021, la Fondation les Airelles devient la Fondation Enfance Emma Couvreu depuis 1829 et se dote d’une nouvelle identité visuelle.

Le nom des ’’Airelles’’ demeure quant à lui au travers de la Maison d’enfants Les Airelles, héritière historique de la première maison créée à Vevey en 1829.

2022

La Maison d’enfants Les Clarines :

La Fondation Les Clarines ne comprenant qu’une maison de 9 places, le Home d’enfant les Clarines à Chardonne, et sa gestion rencontrait des difficultés récurrentes depuis plusieurs années, notamment en raison de sa taille trop modeste pour faire face aux nombreuses exigences formelles (financières, administratives, juridiques, etc.) auxquelles le secteur était dès lors soumis.  Afin d’assurer sa pérennité, les deux fondations se sont rapprochées et une fusion par absorption a finalement été réalisées entre la Fondation Enfance Emma Couvreu et la Fondation Les Clarines en novembre 2022.

Le home d’enfants est rebaptisé la Maison d’enfants Les Clarines afin de conserver son histoire.

La Maison d’enfants de Pompaples

La guerre éclate en Ukraine en février. Dans le cadre d’un projet humanitaire exceptionnel sur mandat de l’Etat, la fondation participe à l’organisation et s’implique dans la réalisation de convois afin de déplacer deux orphelinats ukrainiens en Suisse dans le but de les protéger des bombardements et de la précarité (absence de chauffage, nourriture, médicaments, etc.) due à la situation de guerre. La fondation se voit également confier le mandat d’exploitation de ces orphelinats en lien avec les directions ukrainiennes et ouvre de ce fait en quelques semaines une nouvelle maison d’enfants dans un ancien bâtiment hospitalier de la communauté de Saint-Loup à Pompaples pour y accueillir 61 orphelins et 32 adultes et enfants accompagnants.

Aujourd’hui, en 2023

La Fondation Enfance Emma Couvreu depuis 1829 regroupe

  • 5 Maisons d’enfants de protection des mineurs
  • 2 Accueils Socio Educatifs de Jour de protection des mineurs
  • 2 Modules d’Activités Temporaires et Alternatives à la Scolarité
  • Un pôle de compétences éducatives en milieu scolaire
  • Une unité de visites médiatisées

et compte plus de 200 collaborateurs.

(Références historiques : Archives de la fondation – Livret du 150ème anniversaire de la fondation – Mémoire de Marc Kiener : Philanthropie et relèvement de l’âme au XIXè siècle L’asile pour jeunes filles abandonnées de Vevey – Archives communales de la Ville de Vevey – Musée historique de Vevey)